ACR DIJON : EN DIRECT AVEC LES COUREURS

Mon séjour à Marseille

Et bien c'est fait ! j'ai réussi à passer à peu près sans encombre les embûches qui se collaient à moi depuis 2 jours ! Mon départ en minibus ne fut pas trop stressant car je n'étais pas au volant ! Puis vint le moment d'aller chercher les dossards , aucun stress majeur à signaler car j'étais content de pouvoir courir . Puis vint enfin le moment tant redouté du restaurant le soir et je passais ce cap sasn encombre malgré les appréhensions d'avant course . Malheureusement à force de lutter contre le stress et la peur du malaise , je fus en difficulté le matin de la course au moment des navettes en bus ! la chaleur dans le car + la peur de la foule m'auront presque fait tomber dans les pommes si Mahfoud ne m'avait pas parler un peu pour me rassurer ! D'ailleurs Merci pour cela . Puis vint le moment tant attendu : la course . Aucun stress sur la ligne de départ car je sais maintenant que je suis dans ma course ! Je suis assis par terre et je n'appréhende pas l'immense peloton qui est derrière nous . Aucune envie pipi car je n'ai quasiment pas bu pour éviter cette contrainte . Et puis je suis sur la ligne bien entouré par Jean-Philippe , Bertrand et Fabrice . Le départ arrive . Je pars pour me battre . Je rattrape Bertrand puis me fait rattraper par un super Fabrice qui me laissera sur place dans la côte ! Puis une tempête de pluie redouble de violence et la grêle surgit alors ! je peste , je parle seul : " j'en ai ras le bol " , je mate le côté de la route pour voir si je ne vois pas une navette spécial " abandons " : je vois rien donc je continue malgré tout . Fabrice qui a fait une super montée est toujours devant moi avec une foulée facile , je perds même beaucoup de temps sur lui . Je doute puis la descente arrive ! je reprends du poil de la bête , j'accélère , je monte a 21 km/h pour reprendre du temps sur mon chrono . Je m'approche même de Fabrice ce qui me remotive pour finir ma course . Dernière bosse je coince un peu au vu des efforts fournis puis je relance dans la dernière descente sur Cassis , cela fait mal mais je finis en 1 h 24 mns 40 s en temps réel ! je retrouve alors Fabrice et un peu de temps après Bertrand . Je remercie vraiment du fond du coeur le club malgré mes peurs pour m'avoir rassurer dans les moments difficiles . J'espère pouvoir renouveller un jour cette expérience trés enrichissante pour moi niveau stress


01/11/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres